top of page
Rechercher

Snap and Go : la touche moderne de la photographie instantanée

L'intérêt pour la photographie instantanée est né lorsqu'un collègue a apporté son appareil photo Polaroid d'époque à l'occasion de certaines sorties sociales de notre entreprise. Cela a suscité un sentiment de nostalgie qui m'a rappelé ma jeunesse. Mais en quelque sorte, nous faisons déjà l'expérience de la photographie instantanée avec nos téléphones. Compte tenu de leur multitude de fonctions, on pourrait se demander si nous devrions encore les appeler "smartphones" ; mais c'est un sujet pour un autre jour. Lorsque nous prenons une photo avec notre "téléphone", nous avons essentiellement une photographie instantanée, ou devrais-je dire, une image instantanée. Certains se demanderont peut-être quelle est la différence. Je peux partager sans effort mes photos prises avec mon téléphone sur les médias sociaux et envoyer des copies à mes amis. Pourquoi emporter un équipement supplémentaire pour quelque chose de réalisable avec un appareil que l'on a déjà sur soi ? Restez avec moi pour le découvrir.



instant pictures from vintage photo camera


J'ai toujours trouvé intriguant d'avoir une photo physique directement issue de l'appareil photo. L'aspect tangible du tirage m'attirait, car il signifiait que je possédais cette photographie tactile (tirage instantané). Je ne dépendais pas d'un téléphone ou d'un ordinateur pour la visualiser ; je pouvais l'emporter partout. C'est comme imprimer des photos à la maison et les exposer, mais sans avoir besoin d'une imprimante ou d'un laboratoire. Il suffit d'apporter cette "machine", de prendre les photos, de les imprimer sur place et de les avoir ou de les offrir, le tout en l'espace d'une minute environ. C'est une distinction essentielle que j'ai découverte.


Un jour, mon oncle m'a appelé pour me dire qu'il était sur le point de se débarrasser d'un équipement photo et vidéo qu'il avait stocké pendant des années. Connaissant sa passion pour la photographie, j'ai accepté d'y jeter un coup d'œil avant qu'il ne s'en débarrasse. À ma grande surprise, parmi le matériel ancien se trouvait le même modèle que celui utilisé par mon collègue. J'ai pensé qu'il serait amusant de prendre quelques photos instantanées, en emportant l'appareil sans savoir s'il fonctionnait. Après les premiers essais et la recherche de piles spéciales, j'ai été ravi de constater que l'appareil fonctionnait. Enthousiaste, j'ai acheté des pellicules pour les utiliser lors de fêtes et de sorties, sans autre intention que mon plaisir personnel. Comme je l'emmenai partout, mes collègues de travail portés eux aussi à la créativité ont adoré l'expérience, mais étonnamment, des inconnus s'arrêtaient souvent pour s'enquérir de l'appareil photo. Cela donnait lieu à des échanges intéressants et permettait de faire de nouvelles connaissances. Souvent au prix d'une ou deux photos Polaroid.


Polaroid camera vintage photography


J'ai également découvert qu'il existe une vaste communauté de passionnés de photographie instantanée. Elle s'adresse non seulement aux professionnels, mais aussi aux photographes ordinaires, curieux (comme moi) du fonctionnement d'objets plus anciens. On pourrait comparer cela à une machine à écrire par rapport à un ordinateur. Le fait d'avoir quelque chose de tangible à tenir en main semblait intéresser plus de gens que je ne le pensais au départ. L'appareil a marqué le début d'un passé renouvelé, capturant de nombreux grands moments appréciés non seulement par moi, mais aussi par ceux qui m'entourent. C'est le processus d'installation, le choix de l'éclairage parfait et le fait de rendre l'image "digne" du coût de l'impression qui ont fait la différence. Le résultat témoigne des efforts et des connaissances déployés pour y parvenir. Parfois décevant, mais surtout passionnant. L'anticipation, l'attente d'une minute ou deux pour voir le résultat était en effet un aspect important du processus. Cependant, cette joie a pris fin lorsque Fujifilm a annoncé l'arrêt de la fabrication des tirages instantanés, faciles et abordables.


La déception était palpable parmi les passionnés, et la nouvelle a fait l'effet d'une onde de choc dans toute la communauté de la photographie instantanée. Cela signifiait que tous ces appareils en état de marche allaient devenir obsolètes, relégués au rang de serre-livres, de presse-papiers et d'objets décoratifs. Polaroid avait vendu les droits à Fujifilm il y a de nombreuses années, ce qui en faisait le fabricant exclusif du film. Malgré tout, je nourrissais de grands espoirs, persuadé que quelqu'un ou quelque chose pourrait revenir sur la décision de Fujifilm dans les mois à venir. Malheureusement, la décision de Fujifilm était ferme et définitive. Non seulement ils ont cessé la production, mais ils ont également refusé de vendre la procédure du processus chimique. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'agissait d'un revers immédiat.


Au cours des mois suivants, j'ai acheté autant de pellicules que je pouvais me le permettre pour entretenir mon hobby. Cependant, la demande a augmenté et les pellicules sont devenues si rares que leur prix est devenu inabordable. Malheureusement, il n'était plus possible de continuer à photographier avec cette configuration. Ou bien était-ce le cas ?


Dans le prochain article, nous explorerons quelques alternatives et nous verrons comment la communauté de la photographie instantanée a persisté à trouver des substituts pour continuer leur passion.

bottom of page